Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Gab

Rome ne s’est pas faite en un jour, et sa visite non plus ! Ce serait mentir que d’affirmer que l’on peut la découvrir en un week-end. Car si Rome se laisse bien approcher, l’apprivoiser est une autre affaire. Il faudrait des semaines entières pour goûter à tous les charmes que proposent ses ruelles ombragées, ses trattorias, ses vestiges archéologiques plus vieux que le christianisme, les glaces artisanales et cette atmosphère tellement….romaine !

La légende raconte que quiconque jette une pièce par-dessus son épaule dans la fontaine de Trévi reviendra dans la ville éternelle. C’est chose faite, et avant d’y retourner, je vous propose mes incontournables en deux jours (à pieds).

1. Le forum et le Colisée

Aller à Rome sans visiter le forum et le Colisée, c’est aller à Paris sans visiter le Louvre. Le ticket coûte 12 euros et vous donne accès pendant 48 heures au Colisée et au Forum romain un peu plus loin. Ne vous contentez pas de l’apercevoir de loin, il faut se retrouver au pied de ces vestiges pour discerner toute la splendeur de 12 siècles d’histoire. Prévoyez large pour le Colisée, il faut toujours compter au minimum 1 heure d’attente. Cette visite laisse sans voix, on se sent tout petit, impuissant face aux restes extrêmement bien conservés d’un immense empire vieux de 2000 ans, qui fut ce que l’on appelle, la grandeur de Rome. La colline du Palatin offre, parait-il, un coucher de soleil extraordinaire.

FOODISTA => A quelques pas, un dîner exceptionnel vous attend chez Cannavota, 20, piazza San Giovanni in Laterano. Service impeccable, jambon fumé incroyable, cadre atypique et plats délicieux, bon marché (gardez de la place pour leur tiramisu).

Rome, l'éternelle

2. La Fontaine de Trévi

Récemment rénovée, la somptueuse Fontaine de Trévi nous plonge directement dans la Dolce Vita de Fellini. La foule lui enlève un peu de sa magie, mais faites-y tout de même un vœux avant d’aller vous perdre dans les charmantes ruelles aux alentours.

Rome, l'éternelle

3. La place St Pierre, le Vatican

En forme de clé, la place Saint Pierre est un chef d’œuvre architectural. Nous avons eu la chance d’assister à une messe donnée par le souverain pontife, parmi des milliers de croyants. Atmosphère sereine et très émouvante. La Chapelle Sixtine et le musée du Vatican étaient malheureusement fermés ce jour-là, ce sera donc pour la prochaine fois.

Le Vatican, plus petit Etat du monde, abrite l’adorable quartier de Prati, promenade romantique à souhait. Le Castel Sant’Angelo (an 139), château Saint Ange, ancienne forteresse puis prison, et enfin résidence papale, est une bâtisse bucolique, tout à fait charmante.

Rome, l'éternelle

4. Le Panthéon

FOODISTA => Arrêtez-vous absolument chez GIOLITTI, le plus ancien glacier de Rome. Les glaces sont artisanales et vraiment bon marché. Achetez votre glace à l’entrée puis faite vous une place pour choisir parmi les nombreux parfums tous plus alléchants les uns que les autres. Dégustez ce qui à mon sens fut la meilleure glace de toute ma vie (chocolat, coco, cerise, topping chantilly).

Filez vers le Panthéon, retrouvez-vous sous sa coupole énigmatique et restez sans voix. Prenez vers l’Ouest et rejoignez la Place Navone

Rome, l'éternelle

5. Place Navone

L’Italie comme on se l’imagine reprend toute sa dimension sur cette immense place. Des artistes peintres, des chanteurs, des saltimbanques entourent la splendide fontaine des quatre fleuves. Tout autour, des terrasses ombragées pour vous offrir un Spritz bien frais et tellement mérité après une journée de marche…

En arpentant les rues romaines, vous admirerez certainement la Place d’Espagne, la villa Médicis, la piazza Matei, l’hôtel de la Patrie, et bien plus encore. L’emplacement de votre logement sera essentiel à la réussite de votre court séjour (le quartier du Colisée est parfait).

Pour un week-end parfait, n’oubliez pas votre amoureux(se)…

Images non libres de droit

Images non libres de droit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article