Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Gab

"L'air était si doux, les étoiles si belles et si grande la promesse de chaque ruelle pavée." J. Kerouac

"L'air était si doux, les étoiles si belles et si grande la promesse de chaque ruelle pavée." J. Kerouac

Qui n'a jamais rêvé de sillonner les routes californiennes, cheveux au vent, sur les pas de Jack Kerouac ? Au-delà ces clichés (qui n'en sont pas tant), la Californie est l'un des plus beaux états des états-unis. 

En 15 jours, il est possible de partir en road-trip le long de la côte du nord au sud, et de profiter des paysages enchanteurs du Golden Gate. Je partage avec vous notre version "road-trip à l'arrache" et quelques conseils.

 

San Francisco

Il faut prévoir au moins deux jours (et un coupe-vent) pour visiter cette immense ville aux 43 collines. 

Jour 1 : Pic-niquer dans le Golden Gate Park, flâner à North Beach, s'accrocher au Cable Car, debout, comme dans les films, jusqu'à la célèbre et sinueuse Lombard Street. Remonter en direction de la Coit Tower puis aller admirer l'emblématique Golden Gate Bridge au coucher du soleil.

Jour 2 : Le lendemain, embarquer pour Alcatraz (billets à réserver au moins deux semaines avant le départ!) pour une matinée pleine de frissons ! Incontournable à San Francisco, la visite d'Alcatraz s'effectue grâce à des audioguides (à choisir en anglais pour plus d'authenticité), de très bonne qualité. 

Pause-déjeuner dans l'un des nombreux restaurants du Pier 39 au Fisherman's Wharf, avant d'aller observer les lions de mer qui se chamaillent sous les yeux amusés des touristes (suivre l'odeur).

Le lendemain matin, au volant, quitter la ville à la conquête du Big Sur en empruntant le mythique Golden Gate Bridge..

Faire une petite halte dans un supermarché avant de trop s'éloigner histoire de faire le plein d'eau et de nourriture. 

 

Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne

 

Monterey et Carmel-by-the-Sea

BIG SUR

 

Jour 3 : Depuis San Francisco, emprunter la route Hwy 1 le long du littoral jusqu'à Monterey. Centre historique ravissant et bord de mer splendide. Sortie en bateau pour l'observation des baleines possible. Reprendre la route via la 17-Mile Drive (payante mais si belle) lentement pour en apprécier toute la beauté. De nombreux points d'observation sont prévus le long de la route pour les pauses photo. 

Jour 4 : Carmel-by-the-Sea, l'un de mes coups de coeur, est une charmante ville balnéaire emmitouflée dans le brouillard. Les maisons sont croquignolettes, toutes de pierres. L'ambiance y est sereine et la décoration, fleurie. Une petite ville idéale, adorable, qui d'autant plus dispose d'une grande et belle plage.

A quelques kilomètres au sud de Carmel, s'arrêter à Point Lobos State Natural Reserve afin d'observer les énormes (et rigolos) lions de mer qui se prélassent sur les rochers. 

Lone Cypress restera mon coup de coeur sur la 17-Mile Drive, un paysage féerique et hypnotisant. Juste après le spectaculaire Bixby Bridge, Pfeiffer Beach, superbe plage à ne pas manquer.

 

A savoir :

Une carte de la 17-Mile Drive est remise à l'entrée au moment du paiement. Elle permet de repérer très facilement les nombreux points d'intérêt du Big Sur. Prévoir du temps, de nombreuses pauses, une conduite à 40 km et beaucoup de virages. Route à emprunter de jour (elle ferme la nuit). Si vous avez de la chance, vous apercevrez peut-être des baleines au large entre février et avril...

Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne

 

San Luis Obispo

Jour 5 : Cette charmante petite ville est à mi-chemin entre San Francisco et Los Angeles. Ce serait la ville la plus heureuse des états-unis ! L'atmosphère y est tranquille, tout est propre et comme disent les américains "manucuré". On se croirait presque dans un décor de film... On peut y faire une agréable pause café, voire même y passer la journée à flâner ou aller au cinéma. Pour un souvenir kitch, passer une nuit au Madonna Inn !

En descendant vers Santa Barbara, une pause déjeuner est vivement recommandée à Los Alamos (Hway 101), minuscule bourg façon Far West. L'hôtel restaurant "1880" a conservé son Saloon d'origine et propose, dans un décor rococo, un burger extraordinaire qui me fait presque regretter l'époque à laquelle je mangeais de la viande. Demandez le "1880", saignant, bien sûr. 

Si le soleil est de la partie, profiter d'un moment de repos pour une petite sieste au bord du Lake Cachuma.

 

Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne

 

Santa Barbara

Nous avons été peu séduits par cette ville au nom mondialement célèbre. Peut-être que les amateurs de ville balnéaires et de shopping y trouveront leur bonheur. Si la ville ne nous a pas plu, force est de constater que la plage qu'elle surplombe est impressionnante.

En tout cas, le générique de "Santa Barbara" reste bel et bien dans la tête pour le reste de la journée (n'est-ce pas?!).

 

Universal Studio 

Jour 6 : Fan d'Harry Potter, des Simpsons, des Minions ou alors amateurs de sensations fortes ? Offrez-vous une journée inoubliable dans le parc d'attractions Universal Studio. En arrivant à l'ouverture vous ne ferez pas la queue pour la plupart des attractions. 

 

Road-trip le long de la côte californienneRoad-trip le long de la côte californienne

 

Malibu

Jour 7 : Pour en prendre plein les yeux, prenez le chemin de Matador beach. Si c'est au coucher du soleil que les plages californiennes sont les plus belles, vous pouvez tout de même apprécier la vue en pleine journée. Le sentier d'accès est escarpé, il faut prévoir des chaussures. Les énormes rochers s'enfoncent dans la plage et les vagues qui s'y écrasent offrent un spectacle à couper le souffle. Sans doute l'une des plus belles plages de Californie.

Pour faire bronzette, direction Zuma Beach, son étendue infinie de sable et ses dizaines de surfeurs.

S'il y a un coucher de soleil à ne pas louper en Californie, c'est celui d'Huntington Beach. Dégradé de couleurs irréaliste.

 

Santa Monica 

Jour 8 : Santa Monica est l'une de ces villes côtières américaines conçues en Disneyland balnéaire. Boutiques, restaurants branchés, manèges en bord de plage, tout y est pensé pour s'y sentir bien et...dépenser ! 

Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne

 

Beverly Hills

Jour 9 : Marcher sur Rodeo Drive, lorgner sur les boutiques de luxe, rouler côte à côte des voitures de sport, être dans un autre monde (celui de Pretty-Woman?) et s'en amuser le temps d'une matinée. 

Le reste de la journée, rouler sur les routes escarpées des collines de Beverly Hills (Mulholland, etc) pour apercevoir quelques unes des immenses villas de milliardaires.

 

 

Los Angeles 

Jour 10 : Marcher sur le walk of fame... Gare à la désillusion, il y a autant de junkies que d'étoiles.

Des randonnées sont possibles sur les collines autour du panneau HOLLYWOOD. Sentiers pédestres accessibles depuis le Griffith Observatory.

La visite du Griffith Observatory est parait-il intéressante, mais nous n'avons pas pu y aller faute de temps, tout comme le Getty center

Jour 11 : Déambuler sur Venice Beach est une expérience sociologique ! Cet endroit unique au monde reflète tout ce que représente notre société moderne, jusqu'en être presque une caricature. Oeuvres de street-Art gigantesques, body-building, skate, roller, surf, vendeurs de weed ou de tongues fourrés avec de la pelouse (oui, oui) ! A Venice Beach, n'oubliez pas votre second degré !

Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne

 

San Juan Capistrano et sa Mission

Jour  12 : Cette petite ville et sa mission nous transportent aux côtés de Lewis et Clark dans la conquête de l'Ouest. La Mission, datant de 1776, pendant la domination espagnole, semble faire partie des décors de Zorro (les plus de 30 ans comprendront). Le Mexique a, en effet, repris la main sur cet établissement 50 ans plus tard lors de son indépendance. C'est donc un mélange architectural et décoratif à la fois espagnol et mexicain qui donne à ce lieu ses titres de noblesse. 

Pas loin, la jolie Laguna Beach...

Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne

 

San Diego 

Si je devais m'installer aux USA, ce serait à San Diego. De toutes les grandes villes que j'ai pu visiter, c'est celle-ci qui à mon sens représente "la vie à la californienne". Les habitants ont, semblerait-il, oublié d'être moches et stressés. Ambiance "nice" "all right" et "no problem". 

Jour 13 : Après s'être amusés à Mission Beach (Belmont park, parc d'attraction vintage), on peut déguster une glace en marchant le long du front de mer, Ocean Front Walk, et s'immerger dans le Californian Lifestyle. Il fait toujours beau à San Diego, les gens sont musclés, bronzés, et font du skate en promenant leur chien ou leur bébé. 

Changement de décor à La Jolla village, dont la balade panoramique laisse sans voix. La plage "Children's pool" a été prise d'assaut par les lions de mer qui se laissent approcher de très près. Observer les plus jeunes apprendre à nager est un spectacle amusant !

Jour 14 : Balade dans le superbe et paisible centre ville puis virée en vélo dans Balboa Park (4800 km2!). D'inspiration espagnole, ce parc dispose de nombreuses terrasses pour bouquiner ou simplement se prélasser. 

Dîner dans Old Town pour une soirée on ne peut plus mexicaine. Ce quartier est une reconstitution de ce qu'était San Diego à sa création en 1769. Epatant. 

Jour 15 : Direction l'Embarcadero pour la visite de l'impressionnant porte-avions USS Midway. Quelques très bons restaurants offrent une vue imprenable sur l'Océan.

Passer l'après-midi sur la plage du Coronado...

Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne
Road-trip le long de la côte californienne

Jour 16 : Il est temps de rentrer... Depuis San Diego ou depuis Los Angeles à deux heures de route...

Ce qu'on aurait aimé savoir avant de partir :

 

- Qu'en Californie le climat n'est pas chaud et ensoleillé partout !

- Qu'il ne faut pas se fier à n'importe quel site internet pour la location de voiture...

- Qu'un trajet "court" à Los Angeles peut s'avérer interminable à cause des embouteillages incessants. 

- Que les bottes en caoutchouc, c'est moche, mais pratique quand on campe à Monterey.

- Que le camping sauvage est interdit en Californie.

- Que les villes "stars" des séries TV américaines ne sont pas forcément extraordinaires.

- Que les lions de mer, c'est choupi mais ça sent fort. Très fort. 

- Qu'il est possible de pousser une poussette ET de faire du skate en même temps.

- Que les tongs en pelouse existent. Et se vendent. 

- Qu'en 15 jours, on ne peut pas faire la côte ET les parcs nationaux (c'était notre plan initial).

- Qu'on ne suit jamais le plan prévu initialement lors d'un road-trip.

Car partir en road-trip c'est avoir cette liberté de rouler, de s'arrêter, de repartir si ça ne plait pas ou au contraire de s'attarder autant qu'on le souhaite...

Comme le disait Kerouac, "la route, c'est la vie"

 

Se loger en Californie

L'option la plus économique est de planter sa tante pour une vingtaine de dollars dans un camping au confort rudimentaire mais avec douches et barbecues individuels. Attention ! Le camping sauvage est strictement interdit en Californie. Rangers en patrouille, drones, barbelés le long des routes, surveillance des parkings; mieux vaut ne pas agacer les autorités américaines (surtout quand on a un visa US pour le travail...). En haute-saison, réserver les emplacements de camping avant de partir, ils sont vite pleins. Formulaires et enveloppes disponibles en général à l'entrée des campings, à remplir (avec paiement en liquide) et à déposer dans la boîte prévue à cette effet si le gardien n'est pas là au moment du check-in (super pratique quand on arrive à 1h00 du matin). 

Les nuits sont froides et humides, prévoir en conséquence pour le couchage et l'habillement.

"Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road." J. Kerouac

"Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road." J. Kerouac

Note pour plus tard :

Revenir en Californie pour :

- Visiter la NAPA Valley.

- Explorer les nombreux parcs nationaux, dont le Yosemite.

- Refaire ce road-trip.

@Follow me -> Instagram @gabisintheair

@Follow me -> Facebook @gabisintheair

Commenter cet article